Pour les nouveaux parents, il peut être déroutant de déterminer quand leur bébé commence à faire ses dents. La poussée dentaire est une étape cruciale du développement de chaque enfant et s’accompagne souvent de symptômes variés. Apprendre à reconnaître ces signes permet de mieux aider son bébé pendant cette période délicate.

L’observation des signes physiques

Distinguer les signes physiques est primordial pour identifier la poussée dentaire. Voici quelques indicateurs courants :

Les gencives enflées et sensibles

L’un des premiers signes de la poussée dentaire concerne les gencives. Elles apparaissent souvent :

  • Rouges et enflées
  • Sensibles au toucher
  • Avec parfois l’apparition d’une petite bosse blanche ou jaune là où la dent perce.

La salivation excessive

Il est fréquent que les bébés produisent plus de salive lorsqu’ils font leurs dents. Cette hyper-salivation peut provoquer :

  • Des irritations cutanées autour de la bouche, sur le menton et même sur la poitrine;
  • Une augmentation du besoin de mâchouiller pour apaiser l’inconfort des gencives.

poussée dentaire bébé

Les joues rouges et chaudes

Les joues des bébés peuvent devenir rouges et légèrement chaudes lors de la poussée dentaire. Cela est souvent dû à l’inflammation des gencives sous-jacentes à l’éruption dentaire.

Fièvre légère

Certains bébés présentent une fièvre légère pendant la poussée dentaire. Bien qu’une température légèrement élevée puisse accompagner ce processus, elle ne doit pas dépasser 38°C. Si votre bébé présente une température plus élevée ou persistante, consulter un pédiatre est conseillé car cela pourrait révéler une maladie concomitante.

Lire aussi :  Été : Attention à ces dangers pour les bébés auquels on ne pense pas

Changements de comportement

Outre les signes physiques, la poussée dentaire affecte également le comportement des bébés. Observer ces changements peut faciliter l’identification des douleurs associées aux nouvelles dents.

Irritabilité accrue

Bébé peut devenir plus grognon et irritable à mesure que les dents percent. Cet inconfort est perceptible surtout durant :

  • Les périodes de sommeil;
  • Le moment des repas;
  • Les jeux et certaines activités habituelles.

Le besoin constant de mordiller

Les objets servant à mordre deviennent essentiels pour soulager les gencives douloureuses. Il n’est pas rare de retrouver bébé avec :

  • Ses mains constamment dans la bouche;
  • Un jouet à mâcher;
  • Un linge humide froid ou autre objet offrant un soulagement.

Perturbations du sommeil

La douleur liée à la poussée dentaire peut perturber le sommeil des bébés. Les réveils nocturnes fréquents et la difficulté à se rendormir sont courants durant cette période.

Diminution de l’appétit

Bébé peut refuser de manger ou boire, car la succion aggrave la douleur des gencives. Cela peut entraîner une consommation réduite de nourriture, notamment solide, et de liquides.

Différents remèdes pour soulager bébé

  • Utiliser une compresse stérile ou le doigt propre pour masser doucement les gencives peut apporter un grand soulagement à bébé. Ce geste aide à diminuer l’inflammation et à apaiser la douleur.
  • Les anneaux de dentition refroidis au réfrigérateur (non congelés) procurent un effet rafraîchissant qui anesthésie temporairement les gencives douloureuses. Optez pour ceux sans BPA et supervise toujours l’utilisation pour prévenir tout risque.
  • Des fruits frais coupés en morceaux ou des légumes comme le concombre peuvent servir d’alternative naturelle aux anneaux de dentition. S’assurer qu’ils soient adaptés à l’âge du bébé et coupés en petits morceaux pour éviter les risques d’étouffement.
  • Certains gels spécifiques vendus en pharmacie peuvent endormir les gencives et réduire la douleur. Suivre les recommandations du fabricant et ne jamais en abuser afin d’éviter des effets indésirables potentiels tels que sensibilités locales ou allergies.
Lire aussi :  Comment savoir si mon bébé est hyperactif ? Voici les 5 signes qui doivent vous alerter

dents qui poussent bébé

Quand consulter un professionnel de santé

Bien que la poussée dentaire soit généralement inoffensive, certains cas nécessitent une consultation médicale.

  • Comme mentionné précédemment, une fièvre supérieure à 38°C ou une fièvre persistante doivent amener à consulter un pédiatre. Une infection ou une maladie pourraient en être la cause.
  • Si bébé refuse de manger ou boire sur une longue période, il est prudent de demander conseil à un professionnel pour écarter toute complication éventuelle comme une déshydratation ou carence nutritionnelle.
  • La production excessive de salive peut poser des problèmes de respiration si elle est ingérée de travers. Toute difficulté respiratoire chez un bébé nécessite une attention médicale immédiate
  • En cas d’importante irritation autour de la bouche ou si des éruptions surviennent sur d’autres parties du corps, un avis médical est recommandé pour traiter correctement la peau et écarter d’éventuelles infections.
  • Consulter un dentiste pédiatrique peut être envisagé si les premières dents prennent trop de temps à sortir, semblent mal alignées ou présentent des anomalies. Un suivi régulier assure une croissance dentaire saine.
Author

En tant que maman d'un petit garçon de trois ans, j'explore chaque jour les joies et les défis de la maternité. Sur Le Plaisir d'Apprendre, je partage avec humour et tendresse nos aventures, espérant inspirer et soutenir d'autres parents.

Comments are closed.