Il est courant pour les parents de se demander pourquoi leur bébé pleure pendant le sommeil. En cherchant à comprendre les causes de ces pleurs nocturnes, il est possible d’identifier des solutions pour aider bébé et ses parents à passer des nuits plus paisibles. Étudions ensemble quelles peuvent être les raisons principales.

Les cycles de sommeil du bébé

Dès la naissance, les bébés traversent différents cycles de sommeil, alternant entre phases légères et profondes. Chaque cycle dure environ 50 minutes chez un nouveau-né, puis augmente progressivement avec l’âge. Les pleurs nocturnes du bébé peuvent être liés à ces transitions entre ces phases de sommeil.

  • Sommeil léger (stade REM) : C’est durant cette phase que l’enfant rêve et où sa respiration devient plus rapide avec des mouvements oculaires rapides.
  • Sommeil profond (stades non-REM) : Cette étape inclut les stades de sommeil lent léger et profond qui permettent au corps et au cerveau de se reposer et de récupérer.

Ainsi, lorsque votre bébé passe d’un cycle de sommeil à un autre, il peut temporairement se réveiller et pleurer. Il est intéressant de noter qu’un bébé qui pleure dans son sommeil n’a pas forcément besoin d’être réveillé. Un contact rassurant peut aider l’enfant à se rendormir paisiblement.

Les besoins physiologiques

Un bébé qui pleure la nuit peut également exprimer un besoin physiologique. Ces besoins, lorsqu’ils ne sont pas satisfaits, peuvent provoquer une gêne ou une douleur qui perturbe le sommeil du bébé et le pousse à pleurer pour attirer l’attention de ses parents.

Lire aussi :  Est-ce que mon bébé mange assez ? Les signes à surveiller

La faim

En particulier durant les premières semaines de vie, les nouveau-nés ont un estomac encore très petit et exigent des tétées régulières toutes les deux à trois heures, voire plus fréquemment. Si votre bébé pleure dans son sommeil et que cela fait plusieurs heures qu’il n’a pas mangé, il se peut qu’il ait simplement faim.

Le besoin d’être changé

Un enfant dont la couche est sale ou mouillée peut être incommodé et inconfortable pendant son sommeil. Vérifiez donc si la couche doit être changée lorsque votre bébé pleure la nuit.

Les troubles digestifs

Régurgitations, coliques du nourrisson, rots oubliés… Les jeunes enfants peuvent souffrir de différents troubles digestifs pouvant les rendre inconfortables durant leur sommeil. Supposition : dans ce cas, les pleurs peuvent avoir pour objectif de diminuer la pression abdominale et soulager la douleur.

Les sources d’inconfort

Dans certains cas, les pleurs nocturnes peuvent être liés à un inconfort qui rend difficile l’endormissement ou provoque des réveils en pleurant. Si votre bébé se réveille en pleurs, vérifiez les points suivants pour vous assurer qu’il ne souffre d’aucun malaise :

  • La température de la chambre : Une surchauffe ou trop de fraîcheur peut perturber le sommeil. La température idéale pour une chambre de nouveau-né est d’environ 18-20°C.
  • La qualité de l’air : Une pièce mal aérée et polluée peut également nuire au sommeil de votre enfant. Assurez-vous que l’air circule correctement et évitez les sources de pollution comme le tabac à l’intérieur.
  • L’humidité : Une atmosphère trop sèche ou trop humide peut être inconfortable pour les voies respiratoires du nourrisson. Utilisez un hygromètre pour surveiller l’humidité dans la chambre.
Lire aussi :  Pourquoi votre bébé a soudainement arrêté de faire ses nuits ? Les causes les plus probables

Le besoin de réassurance et de contact

Parfois, un bébé qui pleure dans son sommeil exprime tout simplement un besoin de réassurance et de contact avec ses parents, particulièrement durant les premiers mois de vie où l’attachement et la proximité sont fondamentaux pour son développement émotionnel.

En grandissant, les enfants traversent également des périodes d’angoisse et de peurs nocturnes qui peuvent les amener à pleurer durant leur sommeil afin de chercher du réconfort. Dans ces cas-là, votre présence et la sensation de sécurité que vous apportez sont essentielles pour aider votre enfant à retrouver un sommeil paisible.

Les cauchemars et terreurs nocturnes

Il est possible que les pleurs nocturnes de votre enfant soient liés à des cauchemars ou terreurs nocturnes, bien que celles-ci surviennent généralement chez les plus grands. Les cauchemars sont des rêves désagréables qui ont lieu durant la phase REM, tandis que les terreurs nocturnes se produisent pendant le sommeil profond non-REM.

S’il s’agit de cauchemars, réveillez doucement votre enfant, câlinez-le et aidez-le à verbaliser ce qu’il vient de vivre. Concernant les terreurs nocturnes, votre bébé peut ne pas être conscient que vous êtes là et il est conseillé de veiller sur lui sans chercher à le réveiller.

En comprenant ces différentes raisons pouvant expliquer les pleurs nocturnes de votre bébé, vous pouvez adapter votre réponse et favoriser un meilleur sommeil pour toute la famille.

Author

En tant que maman d'un petit garçon de trois ans, j'explore chaque jour les joies et les défis de la maternité. Sur Le Plaisir d'Apprendre, je partage avec humour et tendresse nos aventures, espérant inspirer et soutenir d'autres parents.

Comments are closed.