En tant que parents, nous sommes souvent confrontés aux préférences de nos tout-petits qui semblent être plus enclins à demander à être portés plutôt qu’à marcher. Découvrez les raisons pour lesquelles un enfant peut préférer les bras rassurants de ses parents à la marche et donne des conseils sur comment l’aider à développer son autonomie.

Les premières étapes de l’autonomie : entre 18 mois et 3 ans

À partir de 18 mois, un enfant commence à se tenir debout et à faire ses premiers pas. Cependant, malgré cette nouvelle capacité, il reste attaché aux bras de ses parents. Cette période est fondamentale car elle marque le début de son indépendance physique mais aussi émotionnelle.

Entre 18 mois et 3 ans, les enfants commencent à rompre progressivement leur fusion avec leur mère. Selon Muriel Dorio, psychologue, il est crucial que l’enfant soit vu pour ce qu’il est vraiment et non comme une extension de ses parents.

Cette phase de transition est indispensable pour permettre à l’enfant d’acquérir une certaine autonomie et de se détacher émotionnellement.

bébé qui réclame les bras

Les besoins émotionnels du jeune enfant

Un désir de sécurité

Lorsqu’un enfant insiste pour être porté, cela peut traduire un besoin de sécurité et d’affection. Les câlins et le contact physique jouent un rôle essentiel dans le développement émotionnel de l’enfant.

Lire aussi :  Voici comment prévenir et soigner les mamelons crevassés pendant l'allaitement

Un environnement trop stimulant ou le manque de contact réconfortant peuvent exacerber cet attachement.

Les bénéfices de répondre aux besoins affectifs

Répondre aux besoins de câlins et d’affection dès maintenant peut favoriser l’autonomie future de l’enfant. Si celui-ci cherche continuellement les bras de ses parents pour se calmer, cela signifie que ses besoins ne sont pas encore entièrement satisfaits.

À l’inverse, s’il prend l’initiative de sortir des bras pour aller jouer après avoir été consolé, cela indique que son besoin a été comblé efficacement.

Impact sur le développement cognitif et moteur

Le rôle des stimulations variées

La sécurité affective n’est qu’une partie du développement de l’enfant. Le fait de rester constamment dans les bras peut limiter les opportunités de stimulation cognitive et motrice. Les enfants ont besoin d’expériences diversifiées pour bien grandir, et une absence de ces expériences peut entraver leur développement global.

Favoriser l’autonomie

Il est important pour les parents de trouver un équilibre entre offrir attention et encourager l’indépendance. Voici quelques conseils pratiques :

  • Laisser l’enfant explorer de manière sécurisée son environnement.
  • Proposer des jeux qui encouragent la mobilité et l’exploration.
  • Encourager petit à petit les moments où l’enfant joue seul sous la surveillance passagère des parents.

Témoignage : l’expérience d’Estelle

Estelle, maman d’Adèle, témoigne que sa fille de 18 mois demande souvent à être portée durant la journée. Dans ces moments-là, Estelle en profite pour s’asseoir et lui offrir un câlin, répondant ainsi à son besoin émotionnel immédiat.

Répondre aux besoins affectifs de son enfant ne signifie pas retarder son autonomie. En comprenant que ce besoin de câlins peut traduire une recherche de sécurité, les parents peuvent aider leur enfant à gagner confiance en lui tout en favorisant son désir naturel d’explorer.

Lire aussi :  Le peau à peau avec bébé : Une pratique aux effets incroyables !

bébé veut les bras

Trouver l’équilibre pour un développement harmonieux

Comprendre pourquoi votre enfant préfère les bras à la marche permet d’ajuster vos réponses à ses besoins. Entre 18 mois et 3 ans, l’enfant vit une phase critique de son développement où il apprend à s’éloigner progressivement de la fusion avec ses parents.

Offrir une réponse adéquate à ses besoins affectifs tout en favorisant des stimulations variées est essentiel pour garantir un bon développement émotionnel, cognitif et moteur.

Trouver un juste milieu entre l’affection et la promotion de l’autonomie sera bénéfique non seulement pour le bonheur immédiat de votre enfant mais aussi pour son épanouissement futur.

Author

En tant que maman d'un petit garçon de trois ans, j'explore chaque jour les joies et les défis de la maternité. Sur Le Plaisir d'Apprendre, je partage avec humour et tendresse nos aventures, espérant inspirer et soutenir d'autres parents.

Comments are closed.