Les problèmes de concentration à l’école sont de plus en plus fréquents chez les enfants, et peuvent perturber leurs apprentissages. Plusieurs causes peuvent expliquer ces difficultés, allant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), à une mauvaise correction visuelle. Dans cet article, découvrez quelques conseils pour aider votre enfant à mieux se concentrer et identifier la source de ses problèmes de concentration.

Reconnaître et comprendre l’hyperactivité

L’hyperactivité est un trouble du comportement caractérisé par un besoin incessant de mouvement, une tendance à parler beaucoup ou à faire du bruit. L’hyperactivité peut exister en étant ou non associée à un Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité (TDAH).

Les symptômes du TDAH sont l’agitation perpétuelle, l’inattention et l’impulsivité. Si vous soupçonnez l’éventualité de ce trouble, consultez un professionnel de santé spécialisé pour poser un diagnostic et proposer un accompagnement adapté.

Vérifier la vue de son enfant

Un enfant sur cinq en âge scolaire aurait une vision non ou mal corrigée, selon une campagne de contrôles visuels gratuits réalisée par Essilor en 2018. Si votre enfant présente des difficultés à se concentrer, pensez à vérifier sa vue et à corriger sa vision si nécessaire. Certains signes peuvent vous alerter, comme le plissement de ses yeux pour voir de loin ou la difficulté à lire à une distance normale.

Lire aussi :  Papa : Pourquoi il ne s'occupe pas beaucoup du bébé ?

Quelques conseils pour aider votre enfant à mieux se concentrer

Si les problèmes de concentration de votre enfant ne sont pas dus à un trouble particulier, voici quelques astuces pour l’aider à mieux se concentrer :

  • Assurer un environnement calme et propice au travail : veillez à ce que votre enfant dispose d’un espace dédié pour étudier, sans bruit ni distractions (ordinateur, téléphone portable).
  • Encourager des pauses régulières : programmez des pauses de 5 à 10 minutes toutes les heures environ pour permettre à votre enfant de se reposer et de récupérer de l’énergie.
  • Organiser son temps : établir un emploi du temps hebdomadaire avec des créneaux réservés aux devoirs et moments de détente.
  • Mettre en place des rituels : aidez votre enfant à identifier le bon moment pour faire ses devoirs, par exemple après avoir joué ou pris une collation.
  • Impliquer l’enfant dans ses apprentissages : encouragez-le à participer activement en cours en posant des questions ou en prenant des notes.
  • Favoriser une alimentation saine et équilibrée : certains aliments sont bénéfiques pour le cerveau et la concentration, comme les oméga-3 présents dans les poissons gras.
  • Instaurer un sommeil régulier : veillez à ce que votre enfant dorme suffisamment chaque nuit, en cherchant à maintenir des horaires de coucher et de lever fixes si possible.

Soutenir et accompagner son enfant au quotidien

Même si votre enfant n’est pas diagnostiqué avec un trouble particulier, il est important de l’accompagner et de lui fournir votre soutien. Faites preuve de patience et valorisez ses efforts et réussites. Encouragez-le également à exprimer ses ressentis, pour mieux comprendre ses éventuelles difficultés.

Lire aussi :  Comment réagir face à un enfant qui boude ? Voici le comportement à adopter

Rôle des grands-parents face aux problèmes de concentration

Les grands-parents peuvent également aider leur petit-enfant à faire face à des problèmes de concentration. Voici quelques pistes pour les accompagner :

  • Échanger avec les parents : maintenez le dialogue avec les parents pour mieux comprendre les besoins et enjeux de l’enfant.
  • Rester informé et être attentif : renseignez-vous sur les troubles et symptômes possible liées aux problèmes de concentration si vous suspectez un tel problème chez votre petit-enfant.
  • Participer au suivi éducatif : soyez présent lors des rendez-vous médicaux ou scolaires lorsque cela est possible, pour assurer une continuité dans l’accompagnement et le suivi.

Enfin, n’hésitez pas à solliciter l’aide des professionnels de santé ou des enseignants si vous craignez que votre enfant ait des problèmes de concentration. Ils pourront vous orienter vers les solutions adaptées et vous fournir des conseils personnalisés.

Author

Je suis Camille, mère d'une fille de six ans et d'un fils de quatre ans, vivant les hauts et les bas de la parentalité avec un cœur ouvert et un esprit pragmatique. Sur Le Plaisir d'Apprendre, je partage nos expériences, cherchant à offrir soutien et inspiration à d'autres familles.

Comments are closed.